Grande galle en pomme - galle du chêne - Cynips quercusfolii

Publié le par Christine Lerat

Le chêne est un arbre particulièrement hospitalier. En plus des oiseaux, des balanins et autres petits insectes, il abrite des "galles", ces excroissances formées par la plante elle-même pour abriter des larves d'insectes. gale du chêne 1Ces deux galles ou cécidies sont des cynips des feuilles de chêne qui abritent un petit insecte de rien du tout de la famille des guêpes, fourmis et autre gentille bestiole.

gale du chêne 2Allez, encore un effort et on pourra l'admirer... La pauvre bébête est un peu groggy, on l'a extirpé de sa galle-cerise bien avant l'heure : en décembre alors qu'elle ne devait voir le jour qu'au printemps.

gale du chêne3 Madame Cynips quercusfolli a la particularité de pouvoir se multiplier sans être fécondée par un mâle (ben oui, ça existe) mais une fois par an, elle ne dédaigne pas un petit tour avec son petit copain.

 

Photos prises en décembre 2011 à Louzes (72) sur un bras un peu poilu.


Pour ceux que cela intéresse, voici un article de Wikipedia :


"Cynips quercusfolii, parfois appelé Cynips des galles-cerises du chêne, voire de façon impropre Cynips du chêne, est un représentant de la famille des « guêpe à galles » ou « mouche à galles » (Cynipidae). Cet insecte dont la taille atteint 3 mm se développe, comme la plupart des guêpes à galles, sur les chênes, où il forme une galle sur la face postérieure des feuilles.

La guêpe à galle commune apparaît chaque année sous deux formes, dont l'une se reproduit de façon bisexuée, l'autre par parthénogenèse. Après l'accouplement, l'été, l'insecte femelle pond ses œufs sur les feuilles d'un chêne. Puis les larves, longues de 2 mm, forment des galles sous les feuilles. Chacune de ces galles, qui prend une teinte rouge, abrite une seule larve, qui passe au stade de chrysalide au printemps. L'hiver, la chrysalide devient toujours un insecte femelle, qui pond ses œufs non fertilisés sur les bourgeons. Une galle se forme là encore, mais dont la taille n'est que de deux ou trois millimètres, et qui est couverte de filaments roux. Entre mai et juin, des guêpes sexuées naissent de ces galles : elles sont plus petites que celles écloses l'hiver."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article