Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

aquarelle et acrylique

Quand le confinement rime avec retour en enfance : "C'était une petite fille qui s'appelait Suzon..."

Publié le

Quand le confinement rime avec retour en enfance : "C'était une petite fille qui s'appelait Suzon..."

C'était une petite fille
Qui s'appelait Suzon
Qui s'appelait Suzon
Qui allait à l'école
Tout près de sa maison

Refrain :
Ré mi fa sol sol sol fa mi ré la la la
La si la sol fa mi fa sol

Elle allait à l'école
Tout près de sa maison
Tout près de sa maison
Sur son chemin rencontre
Un joli papillon
Refrain

Quand le confinement rime avec retour en enfance : "C'était une petite fille qui s'appelait Suzon..."

Sur son chemin rencontre
Un joli papillon
Un joli papillon
Elle le prit par la patte
Et lui dit : mon mignon

Refrain

Elle le prit par la patte
Et lui dit : mon mignon
Et lui dit : mon mignon
Que tu es donc heureux
Tu n'as pas de leçons

Refrain

Quand le confinement rime avec retour en enfance : "C'était une petite fille qui s'appelait Suzon..."

Que tu es donc heureux
Tu n'as pas de leçons
Tu n'as pas de leçons
Tous deux de compagnie
Nous nous envolerons

Refrain

Tous deux de compagnie
Nous nous envolerons
Nous nous envolerons
La clochette m'appelle
Adieu cher papillon

Refrain

- Les petites peintures sont inspirées d'un numéro de "Tricot sélection" - Peinture sur soie - année 2000
- La chanson est de l'idole des jeunes : Henri Dès

Partager cet article
Repost0

Après le confinement, nous irons tous "A bicyclette" avec Paulette et Yves

Publié le

Aviez-vous imaginé que Paulette est du pays bigouden dans le Finistère ? La preuve en image.

Après le confinement, nous irons tous "A bicyclette" avec Paulette et Yves

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
À bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Paulette

On était tous amoureux d'elle
On se sentait pousser des ailes
À bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l'enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant Paulette
 

Après le confinement, nous irons tous "A bicyclette" avec Paulette et Yves

Faut dire qu'elle y mettait du cœur
C'était la fille du facteur
À bicyclette
Et depuis qu'elle avait huit ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
À bicyclette

Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes
Puis on se roulait dans les champs
Faisant naître un bouquet changeant
De sauterelles, de papillons
Et de rainettes

Après le confinement, nous irons tous "A bicyclette" avec Paulette et Yves

Quand le soleil à l'horizon
Profilait sur tous les buissons
Nos silhouettes
On revenait fourbus contents
Le cœur un peu vague pourtant
De n'être pas seul un instant
Avec Paulette

Prendre furtivement sa main
Oublier un peu les copains
La bicyclette
On se disait c'est pour demain
J'oserai, j'oserai demain
Quand on ira sur les chemins
À bicyclette

Partager cet article
Repost0

Nous aurions bien besoin du coach de Soprano pendant ce temps de confinement

Publié le

Nous aurions bien besoin du coach de Soprano pendant ce temps de confinement

Eh
Ou nananana
(Ou nananana)

Il est temps d'aller pousser, on a des rêves à soulever
Ta balance fait trop la gueule, il va falloir éliminer
Faut souffrir pour être beau, pour pas se faire photoshoper
Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné
Oui tout donné
Toujours se relever
Toujours recommencer
Interdit d'abandonner, eh-eh-eh-eh

Faut taffer le cardio pour mieux endurer
Faut taffer les abdos pour mieux encaisser
La vie c'est musclée ouais ouais ouais
La vie c'est musclée

Il est temps d'aller pousser, on a des rêves à soulever
Aller, aller, aller, aller
Relève toi c'est dans la tête, on est ensemble on va y aller
Aller, aller, aller, aller

 

Partager cet article
Repost0

En chantant "Au pied de mon arbre" en compagnie de Georges Brassens... pour passer le temps

Publié le

Auprès de mon arbre
Je vivais heureux
J’aurais jamais dû
M’éloigner de mon arbre
Auprès de mon arbre
Je vivais heureux
J’aurais jamais dû
Le quitter des yeux

En chantant "Au pied de mon arbre" en compagnie de Georges Brassens... pour passer le temps

J’ai plaqué mon chêne
Comme un saligaud
Mon copain le chêne
Mon alter ego
On était du même bois
Un peu rustique un peu brut
Dont on fait n’importe quoi
Sauf naturell’ment les flûtes
J’ai maint’nant des frênes
Des arbres de Judée
Tous de bonne graine
De haute futaie
Mais toi, tu manques à l’appel
Ma vieille branche de campagne
Mon seul arbre de Noël
Mon mât de cocagne

{Refrain}
Auprès de mon arbre
Je vivais heureux
J’aurais jamais dû
M’éloigner de mon arbre
Auprès de mon arbre
Je vivais heureux
J’aurais jamais dû
Le quitter des yeux

Partager cet article
Repost0

L'effet papillon de Bénabar - à réécouter ou à relire en période de confinement

Publié le

Si le battement d'aile d'un papillon quelque part au Cambodge
Déclenche sur un autre continent le plus violent des orages
Le choix de quelques uns dans un bureau occidental
Bouleverse des millions de destins surtout si le bureau est ovale
Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde
Ça ne surprend plus personne de notre côté du monde
Quand le financier s'enrhume ce sont les ouvriers qui toussent
C'est très loin la couche d'ozone mais c'est d'ici qu'on la perce
C'est l'effet papillon petites causes, grandes conséquences
Pourtant jolie comme expression, petites choses dégâts immenses
L'effet papillon de Bénabar  - à réécouter ou à relire en période de confinement
On l'appelle retour de flamme ou théorie des dominos
Un murmure devient vacarme comme dit le proverbe à propos
Si au soleil tu t'endors, de biafine tu t'enduiras
Si tu mets une claque au videur, courir très vite tu devras
Si on se gave au resto c'est un fait nous grossirons
Mais ça c'est l'effet cachalot, revenons à nos moutons (à nos papillons)
Allons faire un après midi aventure extra conjugal
Puis le coup de boule de son mari alors si ton nez te fait mal
C'est l'effet papillon c'est normal fallait pas te faire chopper
Si par contre t'as mal au front ça veut dire que c'est toi le mari trompé
L'effet papillon de Bénabar  - à réécouter ou à relire en période de confinement
Avec les baleines on fabrique du rouge à lèvres, des crèmes pour fille
Quand on achète ces cosmétiques c'est au harpon qu'on se maquille
Si tu fais la tournée des bars demain tu sais que t'auras du mal
Pour récupérer à 8h ton permis au tribunal
C'est l'effet papillon petites causes, grandes conséquences
Pourtant jolie comme expression, petites choses dégâts immenses
Le papillon s'envole
Le papillon s'envole
Tout bat de l'aile
Le papillon s'envole
Le papillon s'envole
Tout bat de l'aile
L'effet papillon de Bénabar  - à réécouter ou à relire en période de confinement

Petit virus à 9 000 km de Paris, confinement général
C'est l'effet papillon petites causes, grandes conséquences

Partager cet article
Repost0

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

Publié le

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

On m'a dit tes idées ne sont plus à la mode
Quand on veut gouverner ce n'est pas si commode
Il faut évidemment s'adapter au terrain
Mettre jour après jour un peu d'eau dans son vin

On m'a dit dans la jungle il faut qu'on se débrouille
On est bien obligé d'avaler des magouilles
De laisser dans un coin les projets trop coûteux
On va pas tout rater pour des canards boiteux
 

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

On m'a dit tu comprends tes idées archaïques
Ne feront qu'aggraver la crise économique
Ainsi la liberté dans un monde plus juste
Fait partie des slogans qui sont un peu vétustes

La porte du bonheur est une porte étroite
On m'affirme aujourd'hui que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un
 

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

Puis d'autres sont venus beaucoup moins présentables
Qui parlaient de la France en tapant sur la table
Qui disaient faut changer c'est la loi du pendule
On va pour commencer supprimer la pilule

Ensuite il faudra bien flytoxer la vermine
Rétablir la morale avec la guillotine
Et pi n'a qu'à virer les mauvais syndicats
Pour conserver celui qui plaît au patronat

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

La porte du bonheur est une porte étroite
On m'affirme aujourd'hui que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un

Ils ont dit qu'il fallait se montrer réaliste
Qu'il y avait du bon dans les journaux racistes
Qu'il fallait nettoyer ce cher et vieux pays
Si l'on ne voulait pas qu'il devienne un gourbi

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

Dois-je vous l'avouer ces propos me renversent
Quand je vais boire un verre au café du commerce
Parfois je crois revoir sur du papier jauni
La photo de Pétain dans mon verre de Vichy

La porte du bonheur est une porte étroite
Qu'on ne me dise plus que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un

Texte écrit en 1985 par Guy Thomas

"La porte à droite", un texte chanté par Jean Ferrat à relire en période électorale

Publié dans aquarelle et acrylique

Partager cet article
Repost0

Dans la vie, il y a des cactus...

Publié le

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Le monde entier est un cactus
Il est impossible de s'assoir
Dans la vie, il y a qu'des cactus
Moi je me pique de le savoir
Aïe aïe aïe!
Ouille!
Aïe aïe aïe!
 
 
gouache

gouache

Pour me défendre de leurs cactus
À mon tour j'ai mis des cactus
Dans mon lit, j'ai mis des cactus
Dans mon slip, j'ai mis des cactus
Aïe aïe aïe!
Ouille!
Aïe aïe aïe!
 
 
Ceci n'est pas un cactus mais un intrus (gouache)

Ceci n'est pas un cactus mais un intrus (gouache)

Le monde entier est un cactus
Il est impossible de s'assoir
Dans la vie, il y a qu'des cactus
Moi je me pique de le savoir
Aïe aïe aïe!
Ouille!
Aïe!
Aïe!
Aïe!
Aïe!
Aïe!
Ouille!
Aïe!

Merci aux deux Jacques : Lanzmann et Dutronc pour les paroles et à Philip dont j'ai copié les cactus.

Publié dans aquarelle et acrylique

Partager cet article
Repost0

Dictionnaire revisité : V comme Vinci ou comme l'homme de Vitruve... La fin d'un saccage...

Publié le

Dernière page du dictionnaire revisité

Dernière page du dictionnaire revisité

Ainsi s'achève le saccage d'un dictionnaire de 1966. Merci à tous les créateurs, dessinateurs, peintres que j'ai copié de façon éhontée pour un résultat souvent moyen. C'était une gageure de trouver un dessin facile à réaliser pour chaque lettre de l'alphabet. Dans un premier temps, les noms communs ont été mis en valeur puis ce fut le tour des noms propres. Il reste le W, le X, le Y et le Z me direz-vous. Peut-être dans quelques mois ou peut-être jamais. A moins que quelqu'un veuille prendre la suite ?

Publié dans aquarelle et acrylique

Partager cet article
Repost0

U comme Unesco et la reine des dentelles (ou dentelle des reines) d'Alençon

Publié le

U comme Unesco et la reine des dentelles (ou dentelle des reines) d'Alençon

La dentelle à l'aiguille d'Alençon "Le point d'Alençon" est classé depuis 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO. Ce dessin est archi nul comparativement à la beauté du point d'Alençon à découvrir ici

Publié dans aquarelle et acrylique

Partager cet article
Repost0

Dictionnaire revisité : T comme Tours et sa place Plumereau

Publié le

feutre, crayons couleur

feutre, crayons couleur

Publié dans aquarelle et acrylique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>