Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

points comptes - hardanger et autres trucs kitchs

Couleurs de "Glandouille"

Publié le

Des glands, un peu de colle et du soleil... Tout ça pour ne rien dire...

Des glands, un peu de colle et du soleil... Tout ça pour ne rien dire...

Partager cet article
Repost0

Réponse à la devinette de février 2019 : voici comment fabriquer un bâton de pluie en quelques minutes

Publié le

Comme dans nos contrées il n'y a pas beaucoup de cactus ni de bambous de taille imposante, voici comment fabriquer en un tour de main un bâton de pluie. Vous me direz qu'en Bretagne et en Normandie, il n'y a pas besoin de sorcier pour appeler la pluie, elle vient toute seule. Oui, mais pensez donc à toutes ces petites mains qui pourront les fabriquer puis former un orchestre insolite.

Réponse à la devinette de février 2019 : voici comment fabriquer un bâton de pluie en quelques minutes

Matériel nécessaire : tubes, papier alu, haricots secs ou lentilles..., scotch, peinture ou feutre.
Le tube peut provenir d'un rouleau d'essuie-tout, du fameux tube à diplômes que vous avez rangé au fond de l'armoire, tube à capsule de café qu'on achète sur internet (vous voyez de quelle marque je veux parler), tube postal... Évitez les tubes de dentifrice et les tubes d'aspirine !

Réponse à la devinette de février 2019 : voici comment fabriquer un bâton de pluie en quelques minutes

Après avoir décoré le fameux tube, introduisez le papier alu torsadé, scotchez-le aux deux extrémités, verser les haricots secs, fermez hermétiquement le tube. Le bâton de pluie est prêt.

Réponse à la devinette de février 2019 : voici comment fabriquer un bâton de pluie en quelques minutes

Les sons varieront suivant le type de graines et la grosseur du tube. Il ne vous reste plus qu'à faire "chanter" les bâtons !

Si un jour vous formez un orchestre de "bâtons de pluie", envoyez-moi une photo.

Si un jour vous formez un orchestre de "bâtons de pluie", envoyez-moi une photo.

Bravo à ceux et celles qui ont trouvé la bonne réponse comme Françoise et Wajo. Quant à notre chère Marie-lise,  on compte  sur elle pour une bonne platée de haricots frais au mois de juillet !

Partager cet article
Repost0

Drôle de bouquet d'hiver

Publié le

Drôle de bouquet d'hiver

Etant donné que les fleurs se font rares dans nos jardins en hiver, voici une façon de créer des bouquets colorés. Vous avez du céleri dans votre jardin ou vous en avez acheté pour votre soupe du soir ? Coupez quelques branches claires au centre de votre pied.

Drôle de bouquet d'hiver

Plongez-les dans de l'eau colorée soit avec des colorants alimentaires, soit avec de l'encre. Voici ce que cela donne au bout de quelques heures :

Drôle de bouquet d'hiver

Ce sera l'occasion d'expliquer aux enfants comment la sève est transportée dans la plante par les vaisseaux. En sectionnant les tiges, cela devient explicite.

Drôle de bouquet d'hiver

Céleri acheté et colorants alimentaires

Partager cet article
Repost0

Des glands + des bouts de ficelle +de la peinture + de la colle = des colliers "paréidoliques"

Publié le

Des glands + des bouts de ficelle +de la peinture + de la colle = des colliers "paréidoliques"

Mode d'emploi :

Oter la cupule, peindre le gland et la cupule, coller la belle chaîne en fil ou en ficelle sur le haut du gland, coller la cupule au-dessus et vous voilà parée comme une princesse sans diamant. Vous pouvez utiliser de la peinture acrylique et dessiner au feutre les expressions des visages.

Des glands + des bouts de ficelle +de la peinture + de la colle = des colliers "paréidoliques"

Le terme "paréidolique" ne doit pas exister mais la "paréidolie" oui. Encore un mot difficile à placer dans une conversation ! Il s'agit d'une forme d'illusion d'optique association une image à un objet ou à un visage. Voici un site particulièrement plaisant où vous pourrez voir des exemples sympas : cliquez ici. Sur notre exemple les yeux et les bouches sont dessinés sur les glands, il ne s'agit donc pas vraiment de paréidolie bien que...

Partager cet article
Repost0

Blé, avoine et lavande : tissage en vue

Publié le

Blé, avoine et lavande : tissage en vue

Sur le même principe que le tissage présenté le 21 mai, voici une petite composition à base de blé, d'avoine et de lavande. Il reste encore des céréales sur la bordure des champs. Dépêchez-vous d'aller cueillir les derniers plants avant que la charrue ne passe.

Blé, avoine et lavande : tissage en vue

Blé et avoine de l'Orne, lavande de l'Ardèche et une heure de tissage.

Blé, avoine et lavande : tissage en vue
Partager cet article
Repost0

Une tapisserie murale à peu de frais - DIY

Publié le

Une tapisserie murale à peu de frais - DIY

Vous voulez une tapisserie 100 % nature, 100 % gratuite, 100 % fait-main ? Pas de problème. Rassemblez des bouts de bois, des plantes, des trucs et machins, des restes de fil, des bouts de laine (si vous n'en avez pas, détricotez un vieux pull), un vieux  carton, une paire de ciseau et un sécateur. Eh hop, c'est parti. Louise vous montre le chemin à suivre.

Une tapisserie murale à peu de frais - DIYUne tapisserie murale à peu de frais - DIY

Coupez des encoches sur deux bords opposés du carton, plus les encoches seront rapprochées, plus le tissage tiendra bien. Ici, Louise a choisi un écart de 1 cm. Puis bâtissez votre métier à tisser comme sur les photos ci-dessus. Prévoyez un nombre pair de fils pour faciliter la fin du travail. Vous comprendrez pourquoi bientôt.

Une tapisserie murale à peu de frais - DIYUne tapisserie murale à peu de frais - DIYUne tapisserie murale à peu de frais - DIY

C'est ici que l'imagination et le don de l'artiste se font sentir... C'est-y pas beau ?

Une tapisserie murale à peu de frais - DIY

Avant d'enlever le carton, il reste 3 étapes :

- Enfiler en haut de l'ouvrage une branche un peu épaisse qui servira de support

- Couper les fils en bas de la tapisserie. Vous aurez veiller à laisser quelques centimètres de fil libres en bas de l'ouvrage.

- Faire des noeuds pour que tout ne tombe pas ! C'est là qu'on s'aperçoit qu'il faut un nombre pair de fils donc d'encoches.

Une tapisserie murale à peu de frais - DIYUne tapisserie murale à peu de frais - DIYUne tapisserie murale à peu de frais - DIY

Coupez le surplus de fil, retirez délicatement la tapisserie du carton... Et... miracle... Votre tapisserie végétale tient bon, vous pouvez commencer une exposition. Vous m'inviterez au vernissage, n'est-ce-pas ?

Une tapisserie murale à peu de frais - DIY

Louise a 8 ans, donc vous devriez pouvoir le faire facilement.

Vous en avez de la chance, cette activité fera l'objet d'un article dans le prochain numéro d'Ornenature qui sortira en septembre. Pas de panique, pour être sûr de l'avoir, vous pouvez vous abonner en allant sur le site de l'AFFO - Cliquez ici, vous tomberez pile poil sur la page.

Le numéro 4 vous fera découvrir la météorite qui est tombé sur l'Aigle au début du XIXème siècle puis elle vous fera visiter le coteau des Champs Genets. Les plantes carnivores de l'Orne n'auront plus de secret pour vous ni l'osier de Préaux du Perche. Ceci n'est qu'une petite partie du sommaire... Il reste quelques numéros 2 et 3, le numéro 1 est épuisé, victime de son succès.

Vous pouvez vous abonner à la revue et pourquoi pas adhérer à cette association qui compte déjà 400 adhérents. Vous serez ainsi informés des sorties nature et des différentes actions de  l'Association Faune et Flore de l'Orne, dénommée AFFO par les intimes.

Partager cet article
Repost0

Réponse à la devinette de juin 2016 : une empreinte sur une feuille

Publié le

Réponse à la devinette de juin 2016 : une empreinte sur une feuille

Voici une petite activité gratuite à réaliser avec les enfants : la feuille empreinte.

Prendre une brosse à poils durs, un torchon ou des journaux. Poser la feuille d'arbre (le châtaignier s'y prête bien) sur le torchon, Placer dessus une forme assez simple découpée dans du papier ou du carton léger et tapoter avec la brosse. Les poils durs percent la feuille autour du pochoir révélant l'animal, la fleur, la figure géométrique ou l'initiale.

Il ne vous reste plus qu'à mettre votre feuille à sécher dans un gros livre. Une fois l'opération terminée, vous pouvez positionner la feuille sur une vitre pour admirer le ciel bleu et les nuages blancs, comme ici en Normandie !

Partager cet article
Repost0

Un peu de Hardanger dans les tons gris

Publié le par Christine Lerat

Un peu de Hardanger dans les tons gris

Un petit coussin de senteur au point d'Hardanger. Ce n'est pas la première fois que je le confectionne, mais chaque fois la couleur change. Celui-ci me plait bien... un petit fil brillant rehausse l'ensemble.

Un peu de Hardanger dans les tons gris

Il est composé de trois broderies superposées. Une fois rempli d'ouate, le coussin peut être parfumé à la lavande ou autre senteur.

Un peu de Hardanger dans les tons gris

Il ne faut surtout pas oublier d'insérer un petit cordon (fait avec le même fil que la broderie) avant de fermer le coussin ! Ensuite il ne reste plus qu'à le suspendre.

Un peu de Hardanger dans les tons gris
Un peu de Hardanger dans les tons gris

A vos aiguilles !

Partager cet article
Repost0

Des hiboux ? Chouette alors !

Publié le

Des hiboux ? Chouette alors !

Un peu de feutrine, une aiguille, du fil, de la colle, des yeux en plastique et le tour est joué, voici l'invasion des chouettes !

Des hiboux ? Chouette alors !

Elles ont profité d'un soir de Noël pour pénétrer dans la maison... et envahir le panier à bois. Mais elles n'ont pas eu le dernier mot. Un filet à papillon, pardon à chouette, à la main j'ai réussi à les attraper et à les mettre au garde-à-vous.

Des hiboux ? Chouette alors !

Une fois domptées, elles se sont laissées faire. Les voici prêtes à partir dans trois chambres d'enfants, sans broncher ni hululer.

Des hiboux ? Chouette alors !

Je ne devrais pas parler de chouettes mais plutôt de hiboux puisque :

"Les chouettes et les hiboux désignent différentes sortes de rapaces nocturnes qui sont souvent confondues.

Malgré les ressemblances frappantes, il faut savoir qu'il ne s'agit en aucun cas des mêmes espèces, les chouettes ne sont donc pas les femelles des hiboux.

La différence entre ces deux groupes d'oiseaux n'est pas scientifique, elle repose uniquement sur la présence visuelle "d'aigrettes" : des petites plumes en forme de cornes que seuls les hiboux possèdent." Extrait du site Intra-science.

Petit clin d'oeil à Louise, Léane et Inès.
(Source : intra-science.com)

Partager cet article
Repost0

Une nouvelle espèce d'escargot découverte dans l'Orne : Helix feutrinea

Publié le

Une nouvelle espèce d'escargot découverte dans l'Orne : Helix feutrinea

Grande effervescence dans le petit monde des spécialistes des invertébrés ! Ce n'est pas tous les jours qu'on découvre une nouvelle espèce animale. Un chercheur l'a déniché au Mêle sur Sarthe un jour de novembre 2014.

Une nouvelle espèce d'escargot découverte dans l'Orne : Helix feutrinea

Contrairement à ses congénères, Helix feutrinea n'apprécie ni la pluie ni la rosée. Il aime paresser dans les plantes vertes d'appartement. Ici, on peut le voir en train de déguster des châtaignes au pied d'un ficus. Espérons qu'il trouve un jour une fiancée pour perpétuer l'espèce.

Ben oui, l'escargot est hermaphrodite mais.... l’autofécondation étant impossible, il doit s’accoupler avec un partenaire: c'est la fécondation croisée. Alors, si vous trouvez un/une fiancé/e à mon Helix feutrinea, contactez-moi !

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>