Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

plantes et fleurs de nos regions

La Menthe pouliot, quasi menacée en Normandie, aime le parc à oie - Mentha pulegium

Publié le

La Menthe pouliot, quasi menacée en Normandie, aime le parc à oie - Mentha pulegium

En voici une qui aurait pu passer inaperçue s'il n'y avait pas les oies. Il s'agit bien d'une menthe qui fleurit  de juillet à octobre dans un terrain argileux. Elle aime les terrains humides qui sèchent bien l'été, comme l'est notre parc à oies.

La Menthe pouliot, quasi menacée en Normandie, aime le parc à oie - Mentha pulegium

Cette lamiacée est une espèce à petites feuilles velues et à tiges traçantes qui forment une touffe de feuillage haute de 10 à 20 cm. En été et au début de l'automne, des épis se dressent garnis de fleurs en verticilles lilas pôle à rose-pourpre.

La Menthe pouliot, quasi menacée en Normandie, aime le parc à oie - Mentha pulegium

On l'appelle chasse-puce, filio en Afrique du nord, menthe pouliot. Les botanistes la nomme Mentha pulegium. Savez-vous que Menthé était une nymphe, transformée en plante par Perséphone, jalouse ?

La Menthe pouliot, quasi menacée en Normandie, aime le parc à oie - Mentha pulegium

Photos prises à Saint Julien sur Sarthe au mois d'août 2019 (plante) et en février 2020 (oies)

Partager cet article
Repost0

Le narcisse des Glénans a un cousin au Portugal : Narcissus triandrus

Publié le

Le narcisse des Glénans a un cousin au Portugal : Narcissus triandrus

Un petit narcisse résiste au vent du large sur les iles Glénans : Narcissus triandrus subsp. capax (subsp. loiseulerii). Son cousin Narcissus triandus subsp. pallidulus croît dans la péninsule ibérique comme ici au nord du Portugal.

Le narcisse des Glénans a un cousin au Portugal : Narcissus triandrus

C'est un petit narcisse que l'on rencontre dans les prairies, les clairières, sous les chênes ou les pins, là ou affleurent les rochers. Ses fleurs caractéristiques, de couleur blanche à jaune, sont pendantes. Les sépales de cette amaryllidacée sont réfléchis, comme si la peur les avait dressés sur la tête !

Le narcisse des Glénans a un cousin au Portugal : Narcissus triandrus

Photos prises en avril 2015 dans le parc naturel de Montesinho (P).

Le narcisse des Glénans a un cousin au Portugal : Narcissus triandrus
Partager cet article
Repost0

Une bruyère qui se prend pour un arbre - Erica arborea

Publié le

Une bruyère qui se prend pour un arbre - Erica arborea

On connait la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le boeuf... voici la bruyère qui veut ressembler à un arbre. Finalement, Erica arborea va rester au stade d'arbrisseau, haut de 1 à 6 mètres, quand même !

Une bruyère qui se prend pour un arbre - Erica arborea

Les fleurs blanches et odorantes de cette Ericacée sont en forme de cloche ovoïde, divisée jusqu'au milieu en lobes obtus. Vous le rencontrerez en Europe méridionale jusqu'en Asie et en Afrique.

Une bruyère qui se prend pour un arbre - Erica arborea

Photos prises au Portugal en avril 2015

Partager cet article
Repost0

La Salsepareille fleurit en automne - Smilax aspera

Publié le

La Salsepareille fleurit en automne - Smilax aspera

Tout le monde connait la salsepareille dégustée par les schtroumpfs, mais attention cette plante peut se révéler toxique bien qu'utilisée en tant que plante médicinale. Alors prudence, laissons les graines aux oiseaux ! Les petits fruits sont rouges puis noirs, souvent présents quand les fleurs s'épanouissent à la fin de l'été.

La Salsepareille fleurit en automne - Smilax aspera

Les feuilles de Smilax aspera sont coriaces, luisantes et persistantes, en cœur allongé vert foncé, implantées alternativement le long des tiges épineuses.

La Salsepareille fleurit en automne - Smilax aspera

La plante s'accroche dans les buissons ou sur elle-même et peut s’élever entre 1 et 2m de haut. La Salsepareille ou liseron épineux est implanté dans toute la région méditerranéenne jusqu'en Inde. Elle est la seule représentante de la famille des smilacacées en France.

La Salsepareille fleurit en automne - Smilax aspera

Photos prises au Portugal (sud) en avril 2015. Clin d'oeil à celle qui va se rendre en Algarve bientôt.

Partager cet article
Repost0

L'Hélianthème taché est protégé en Basse-Normandie - Tuberaria guttata

Publié le

L'Hélianthème taché est protégé en Basse-Normandie - Tuberaria guttata

De la famille des Cistacées, ce petit hélianthème est qualifié de "taché" ou "à gouttes". Il suffit d'admirer ses jolies fleurs jaunes tachées de brun pour comprendre pourquoi ! C'est une plante annuelle de 5 à 40 cm de haut, pubescente. Sa floraison est fugace, allez vite la voir le matin, à midi elle est déjà fanée et plus personne ne la remarque.

L'Hélianthème taché est protégé en Basse-Normandie - Tuberaria guttata

En France, on trouve Tuberaria guttata un peu partout dans les contrées sableuses sauf dans le Nord et l'Est. En régression dans de nombreuses régions, l'Hélianthème à gouttes est protégé en Basse-Normandie et en Bourgogne. En Haute-Normandie, il ne reste que quelques rares stations en vallée de Seine (Atlas de la flore de Haute-Normandie).

L'Hélianthème taché est protégé en Basse-Normandie - Tuberaria guttata

Photos prises près d'Almendres - Portugal - en avril 2015. Avis à Véro pour ouvrir l'oeil en avril prochain.

Partager cet article
Repost0

Le Séneçon de Gérard - Senecio doronicum L. Subsp gerardi (Godr. et Gren)

Publié le

Le Séneçon de Gérard  - Senecio doronicum L. Subsp gerardi (Godr. et Gren)

La famille des astéracées (composées) regroupe plus de 23 000 espèces, ce qui en fait la famille la plus grande du monde végétal. On compte 1 500 genres dans ce groupe dont le genre Senecio. Le Séneçon de Gérard est une des espèces de ce genre. Vous trouvez la botanique un peu compliquée ? Oui, je vous le confirme, une vache y perdrait son veau (dans un pré fleuri bien sûr).

Le Séneçon de Gérard  - Senecio doronicum L. Subsp gerardi (Godr. et Gren)

Senecio doronicum subsp. gerardi, notre copain d'aujourd'hui, ressemble à Senecio doronicum mais ses fleurs ne portent pas de couleur tendance orange. .

Le Séneçon de Gérard  - Senecio doronicum L. Subsp gerardi (Godr. et Gren)

On ne peut pas non plus le confondre avec l'arnica, car ses feuilles sont alternes. C'est bien notre Séneçon de Gérard, photographié dans les Hautes Alpes.

Partager cet article
Repost0

Le Sumac fustet ou arbre à perruque aime les petites bébêtes - Cotinus coggygria

Publié le

Le Sumac fustet ou arbre à perruque aime les petites bébêtes - Cotinus coggygria

Voilà un arbre ornemental par excellence, on le plante dans nos jardins où il fait fureur avec ses panicules florifères roses denses et touffues. C’est à cause de ces ramifications plumeuses qu’on l’a surnommé « Arbre à perruque ».

Le Sumac fustet ou arbre à perruque aime les petites bébêtes - Cotinus coggygria

3

De la famille des Anacardiacées, Cotinus coggygria est un arbrisseau de 1 à 3 m de hauteur. Il aime les sols calcaires dans les pentes rocailleuses, les landes et les lisières, comme ici près de La Chapelle en Vercors. Ses feuilles deviennent rouges en automne. Les fleurs du Sumac fustet sont nombreuses, à 5 pétales jaunâtres, en panicules rosâtres, très rameuses. Cette coccinelle semble apprécier !

Le Sumac fustet ou arbre à perruque aime les petites bébêtes - Cotinus coggygria

Photos prises dans le Vercors

Le Sumac fustet ou arbre à perruque aime les petites bébêtes - Cotinus coggygria
Partager cet article
Repost0

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris

Publié le par Christine Lerat

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris

Elle ne porte qu'une seule fleur au bout d'une petite tige, mais quelle fleur ! Bleue ou violette, penchée en cloche, la fleur de Campanula alpestris mesure environ 4 cm de long.

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris

C'est une campanulacée qui adore les rocailles et autres éboulis calcaires ou schisteux. Ouvertes dès fin juin, les fleurs régalent les yeux jusqu'à fin août.

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris

La campanule alpestre colonise de belles surfaces grâce à ses stolons. Tige et feuilles sont pubescents comme on peut le voir ci-dessous.

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris

Photos prises sur la montagne de Lures (Alpes de Haute Provence) en juin 2019.

La campanule alpestre, un petit bijou dans les pierriers - Campanula alpestris
Partager cet article
Repost0

L'ortie jaune, une belle qui sent le putois - Lamium galeobdolon

Publié le

L'ortie jaune, une belle qui sent le putois - Lamium galeobdolon

D'avril à juin, le lamier jaune apporte une jolie note de couleur dans les sous-bois. Ses fleurs jaunes en verticilles sont composées de deux lèvres poilues. Les feuilles évoquent celles de l'ortie d'où son nom vernaculaire. Mais à part l'apparence des feuilles, l'ortie jaune n'a rien à voir avec la véritable ortie, elle ne pique pas.  Lamium galeobdolon

L'ortie jaune, une belle qui sent le putois - Lamium galeobdolon

Lamium galeobdolon fait partie de la grande famille des lamiacées, ces plantes qui dégagent des odeurs parfois agréables, parfois repoussantes. Quand on froisse les feuilles de l'ortie jaune, elles exhalent un parfum de putois ce qui lui a donné son nom latin galeobdolon : odeur de putois (ou de belette).

L'ortie jaune, une belle qui sent le putois - Lamium galeobdolon

Photos prises en mai 2019 - Forêt de Bellême

Partager cet article
Repost0

La dorine dorée ou Chrysosplenium oppositifolium L.

Publié le

La dorine dorée ou Chrysosplenium oppositifolium L.

La dorine à feuilles opposées ou dorine dorée est une petite saxifrage qui aime avoir la tête à l'ombre et les pieds dans l'eau. Sa cousine à feuilles opposées lui ressemble comme deux gouttes d'eau, si ce n'est la position des feuilles sur la tige comme leurs noms nous l'indiquent.

La dorine dorée ou Chrysosplenium oppositifolium L.

Chrysosplenium oppositifolium peut se manger en salade, dans certaines campagnes on l'appelle "cresson de rocher". Cette jolie petite plante aime les lieux humides, ombragés comme ici à Ecault dans le Pas-de Calais et à Ergué-Gabéric dans le Finistère.

La dorine dorée ou Chrysosplenium oppositifolium L.

Dorine est également un prénom féminin que l'on fête à la Sainte Dorothée, patronne des fleuristes et des jeunes mariés. C'était aussi la fameuse servante imaginée par Molière dans Tartuffe...

La dorine dorée ou Chrysosplenium oppositifolium L.

Cette jolie plante est présente dans toute la France, sauf le sud-est, au bord des ruisseaux, des sources et dans les lieux humides.

Photos prises en mai 2010 dans le 62 et en avril 2019 dans le 29

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>