La cuscute du thym, un redoutable envahisseur - Cuscuta epithymum

Publié le


Au bout du monde, il y a le Finistère, le Cap Sizun, la prequ'île de Crozon, les landes du littoral, le chemin des douaniers et la cuscute, Cuscuta epithymum de la famille des convolvulacées. Ses tiges sont rougeâtres, les inflorescences formées de fleurs parfumées, rose pâle à 5 parties. D'abord sous forme de cloches, elles s'épanouissent en étoile. La cuscute du thym ou petite cuscute fleurit de juin à octobre. 
 

La cuscute du thym, un redoutable envahisseur - Cuscuta epithymum

Peu après la germination, dès qu'une jonction s'établit avec une plante hôte, la racine disparaît. La cuscute n'a plus de contact avec le sol, elle grimpe le long des plantes car ses tiges sont volubiles comme le liseron. De plus, ces mêmes tiges gonflent au contact de la plante hôte et forment des crampons-suçoirs. Il existe d'autres cuscutes qui préfèrent le houblon ou le haricot.

La cuscute du thym, un redoutable envahisseur - Cuscuta epithymum

La cuscute du thym parasite de nombreuses plantes, surtout les trèfles, la luzerne, les bruyères et autres ajoncs. Le Finistère est donc l'endroit rêvé pour cette plante dépourvue de chlorophylle et de feuilles.

La cuscute du thym, un redoutable envahisseur - Cuscuta epithymum

Photos prises en juillet 2009 à Beuzec-Cap-Sizun et en juin 2017 au Cap de la chèvre à Crozon.

La cuscute du thym, un redoutable envahisseur - Cuscuta epithymum
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Exact,je suis contente d'avoir trouvée ces infos sur la cuscute, je suis de Beuzec et j'ai remarqué cette prolifération. Y a t-il un moyen de lutte contre ce parasite?<br /> Cordialement.
Répondre