Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

plantes et fleurs de nos regions

Genista falcata, un genêt qui ne manque pas de piquant

Publié le

Genista falcata, un genêt qui ne manque pas de piquant

Il a les belles couleurs de notre genêt à balai mais ne le prenez pas à pleine main, vous le regretteriez vite. Des épines, en vérité des feuilles modifiées, protègent cette fabacée. Ce genêt épineux d'environ 1 mètre de haut fleurit de mars à juin au Portugal et à l'ouest de l'Espagne.

Genista falcata, un genêt qui ne manque pas de piquant

Plante endémique de la Péninsule ibérique, Genista falcata pousse en buissons aux abords des bois de chêne, de châtaigners ou de chênes lièges. Il préfère le granit et les schistes au calcaire.

Genista falcata, un genêt qui ne manque pas de piquant

Photos prises en avril 2015 dans le nord du Portugal près de Montesinho.

Partager cet article
Repost0

Sortie botanique au Mêle sur Sarthe le samedi 5 septembre 2015

Publié le par Christine Lerat

Sortie botanique au Mêle sur Sarthe le samedi 5 septembre 2015

Venez découvrir les plantes sauvages de la ville au Mêle sur Sarthe, le samedi 5 septembre. Rendez-vous à 14h30 sur la place du Général de Gaulle.

Au programme :

  • Balade d’environ 1h1/2 avec détermination de plantes
  • Découverte d’une exposition de l’AFFO « Ces insectes, nos voisins » et présentation de sculptures d’insectes de Michel Trouillet à la médiathèque de la Vallée de la Haute Sarthe

Si vous êtes sages, vous aurez le droit de déguster un café ou un thé avec des petits gâteaux ! Encore merci à l'équipe de la médiathèque...

Partager cet article
Repost0

La spirée barbe de bouc s'appelle aussi Reine des bois - Aruncus dioicus

Publié le

La spirée barbe de bouc s'appelle aussi Reine des bois - Aruncus dioicus

Quand vous la découvrez au détour d'un chemin, au bord d'un torrent, vous en restez baba (et non bêêê). La "spirée barbe de bouc" ou "barbe de chèvre" ou "reine des bois" est une rosacée de port élégant. Cette vivace peut atteindre 2 mètres de de haut.


 

                                    






 

En été des plumets de fleurs verdâtres ou blanc crème apparaissent.  Les fleurs mâles et femelles sont portées par des plantes différentes, la pollinisation se fait par les insectes.
 

La spirée barbe de bouc s'appelle aussi Reine des bois - Aruncus dioicus

En France, on trouve cette superbe rosacée dans les bois humides de nos montagnes. Elle est solidement ancrée au sol grâce à une souche épaisse. On peut la planter dans nos jardins sans risque de la voir geler : elle résiste à - 20 ° !

La spirée barbe de bouc s'appelle aussi Reine des bois - Aruncus dioicus

Photos prises en 2011 dans le Parc des Ecrins et en 2015 dans le Vercors.

Partager cet article
Repost0

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum

Publié le

Ce qui frappe, au premier abord, chez ce petit trèfle c'est son fruit : une vessie bien renflée et velue. Michel Provost dans son livre "Mendiants et salades de fruits" (édité par l'AFFO) mentionne cette particularité en la comparant à "une élégante cage de dentelle translucide" et il se pose la question du rôle de ce dispositif : protection, légèreté, flottabilité ?

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum

Ce n'est pas la seule singularité de cette fabacée. En effet, Trifolium resupinatum présente des fleurs en position inversée, l'étendard en bas. Les botanistes n'ont pas cherché plus loin pour le dénommer puisque Resupinatus signifie en latin : recourbé en arrière.

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum

Ces pieds ont été trouvés au pied du phare de Chassiron sur l'Ile d'Oléron, entre deux pieds de vigne.

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum

Pardon, c'est le trèfle qui a la tête renversée, pas le phare !

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum

Photos prises en mai 2015... en compagnie d'une certaine Hélène et d'un certain Daniel !

Le trèfle renversé a la tête en bas ! Trifolium resupinatum
Partager cet article
Repost0

Le Calament à grandes fleurs sent bon la menthe citronnée – Calamintha grandiflora

Publié le

Le Calament à grandes fleurs sent bon la menthe citronnée – Calamintha grandiflora

On appelle aussi cette lamaciée « Thé d’Aubrac » : vous faites infuser la plante entière pendant 20 mn dans de l’eau bouillante et vous dégustez un thé tonique qu’utilisaient les bûcherons pour lutter contre la fatigue et les rhumes.

Le Calament à grandes fleurs sent bon la menthe citronnée – Calamintha grandiflora

Plante velue de 20 à 50 cm, à l’odeur agréable, le calament à grandes fleurs se rencontre essentiellement dans les bois entre 500 et 2 200 m.

Le Calament à grandes fleurs sent bon la menthe citronnée – Calamintha grandiflora

Les fleurs de Calamintha grandiflora présentent des corolles de 2 à 4 cm, purpurines. Elles sont trois fois plus longues que le calice, la lèvre supérieure est bilobée, l’inférieure est trilobée.

Le Calament à grandes fleurs sent bon la menthe citronnée – Calamintha grandiflora

Photos prises dans le Vercors, le 30 juin 2015

Partager cet article
Repost0

Le Cytise à fleurs blanches s'expatrie sur nos bords de route - Cytisus multiflorus

Publié le

Le Cytise à fleurs blanches s'expatrie sur nos bords de route - Cytisus multiflorus

En France, ce genêt à fleurs blanches a été semé le long des routes pour fixer les talus mais à l'origine il s'agit d'une plante ibérique. La preuve : quand vous vous approchez vous entendez "Olé !". (Je vois d'ici les portes de l'hôpital psy s'ouvrir toutes grandes pour m'accueillir). On le surveille de près pour qu'il ne devienne pas envahissant. Pour l'anecdote, les anglais l'appelle "White spanish broom" autrment dit "Balai blanc espagnol".  Ce qui est sûr, c'est la couleur des fleurs : blanches avec de petites stries rosées.

Le Cytise à fleurs blanches s'expatrie sur nos bords de route - Cytisus multiflorus

Cytisus multiflorus est une espèce de Fabacée colonisatrice des terres incultes, des bords de route et des jachères. N'ayant pas de photos ni des feuilles de ce petit arbrisseau ni de ses gousses, je vous invite à cliquer ici pour les voir de près. Il s'agit d'une page du site "Tela Botanica"

Le Cytise à fleurs blanches s'expatrie sur nos bords de route - Cytisus multiflorus

Photos prises en avril 2015 au Portugal, du côté de Montesinho.

Le Cytise à fleurs blanches s'expatrie sur nos bords de route - Cytisus multiflorus
Partager cet article
Repost0

La néottie nid-d'oiseau est dépouvue de chlorophylle, mais c'est bien une orchidée ! - Neottia nidus-avis

Publié le par Christine Lerat

La néottie nid-d'oiseau est dépouvue de chlorophylle, mais c'est bien une orchidée ! - Neottia nidus-avis

Cachée sous les frondaisons de la forêt domaniale de Bourse, voici une de nos orchidées, assez rare bien que présente un peu partout en France. Son nom vient du fait que ses racines, épaisses, sont réunies en une masse compacte ayant la forme d'un nid d'oiseau. On la trouve dans les bois, à l'ombre.

La néottie nid-d'oiseau est dépouvue de chlorophylle, mais c'est bien une orchidée ! - Neottia nidus-avis

Neottia nidus-avis est une plante saprophyte, c'est-à-dire dépouvue de chlorophylle qui se nourrit sur l'humus, matière végétale en décomposition. Cette orchidacée est sans feuilles (comme les orobanches) mais avec des gaines se chevauchant mutuellement sur la tige érigée.

La néottie nid-d'oiseau est dépouvue de chlorophylle, mais c'est bien une orchidée ! - Neottia nidus-avis

Il est possible, dans un premier temps, de confondre Neottia nidus-avis avec une orobanche (autre plante sans chlorophylle) mais l'examen des fleurs au labelle à deux lobes divergents et arrondis lève toute incertitude.

La néottie nid-d'oiseau est dépouvue de chlorophylle, mais c'est bien une orchidée ! - Neottia nidus-avis

Voici le type de rencontre que l'on a plaisir à vivre. P'tit clin d'oeil aux deux ch'tits qui m'accompagnaient ce jour-là ! Photos prises le 24 mai 2015 à Marchemaisons (61).

Partager cet article
Repost0

La lavande à toupet ou lavande papillon - Lavandula pedunculata

Publié le

La lavande à toupet ou lavande papillon - Lavandula pedunculata

Le genre "Lavande" comporte environ 25 espèces d'arbustes aromatiques de la famille des lamiacées. Ici, il s'agit de Lavandula pedunculata (ou peut-être Lavandula stoechas) qu'on retrouve dans nos jardins sous le doux nom de Lavande papillon ou encore Lavande à toupet.

La lavande à toupet ou lavande papillon - Lavandula pedunculata

Les fleurs sont visibles de février à septembre. Elles portent à l'extrémité de chaque épi, plusieurs bractées très allongées en forme d'oreille de lapin. Originaires de l'Ouest de la Méditerranée, ces lavandes prospèrent sur les terrains secs et pauvres. Elles colonisent les fourrés, les pâturages tout comme les bords de route.

La lavande à toupet ou lavande papillon - Lavandula pedunculata

Photos prises sur un bord de route au Portugal du côté de Montesinho en avril 2015.

Partager cet article
Repost0

Pied d'oiseau délicat : c'est un nom de plante ! - Ornithopus perpullisus

Publié le

Pied d'oiseau délicat : c'est un nom de plante ! - Ornithopus perpullisus

Voici une petite plante annuelle de la famille des fabacées que l'on retrouve sur tout le territoire (excepté l'extrême sud-est). Très discrète, la très petite fleur est délicatement panachée de blanc, de rose et de jaune. Les tiges sont couchées ou redressées, la plante forme ainsi un petit coussin haut de 5 à 30 cm.

Pied d'oiseau délicat : c'est un nom de plante ! - Ornithopus perpullisus

Les gousses d'Ornithopus perpusillus ont une disposition particulière rappelant les pattes d'un petit oiseau. D'où son nom en latin et en français... Ornitho : oiseau, pous : pied, perpusilus : minuscule. Quand le poète rencontre le botaniste cela engendre des noms qui font rêver comme ce Pied-d'oiseau délicat !

Pied d'oiseau délicat : c'est un nom de plante ! - Ornithopus perpullisus

Cette espèce d'Ornithopus pousse sur les sols "squelettiques", les bordures de chemins, sur les talus empierrés, les murets et... comme ici sur les tas de terre (p'tit clin d'oeil à David).

Pied d'oiseau délicat : c'est un nom de plante ! - Ornithopus perpullisus

Photos prises le 8 mai 2015 près de Pont-l'Abbé (29)

Partager cet article
Repost0

La linaire élégante, plante endémique de la péninsule ibérique - Linaria elegans

Publié le

Vous prenez une plantation de châtaigners au mois d'avril dans le parc de Montesinho au nord du Portugal...

La linaire élégante, plante endémique de la péninsule ibérique - Linaria elegans

Vous pensez qu'il n'y a rien à voir à part des bogues vides et des fougères flétries... Détrompez-vous !

La linaire élégante, plante endémique de la péninsule ibérique - Linaria elegans

Des petites tâches de couleur égaient ce décor un peu tristounet. Il s'agit d'une petite linaire, Linaria elegans, endémique de la péninsule ibérique qui fleurit d'avril à juin dans les clairières, les bois ou les forêts.

La linaire élégante, plante endémique de la péninsule ibérique - Linaria elegans

Cette petite plante annuelle de la famille des plantaginacées aime les sols bien secs sur fond sableux. Le mot linaire nous rappelle que certaines espèces de cette famille ont des feuilles étroites comme celles du lin. Quant au terme elegans il va comme un gant à notre petite plante perdue au milieu des châtaigners.

La linaire élégante, plante endémique de la péninsule ibérique - Linaria elegans

Photos prises le 11 avril 2015 près de Montesinho (Portugal).

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>