Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du tilleul au percheron, il n'y a qu'un pas... de cheval

Publié le par Christine Lerat

Ce n'est pas tous les jours qu'une nouvelle maison d'éditions ouvre ses portes dans le Perche. Cela valait bien un coup de projecteur, les éditions du Tilleul viennent d'éditer leur premier livre : "Mon cheval percheron"

Ce n'est pas tous les jours qu'une nouvelle maison d'éditions ouvre ses portes dans le Perche. Cela valait bien un coup de projecteur, les éditions du Tilleul viennent d'éditer leur premier livre : "Mon cheval percheron"

Ce livre est à destination des enfants, mais franchement il peut être lu avec intérêt de 7 à 107 ans que l'on soit francophone ou anglophone. Pour en savoir plus, voici un article du Maine Libre paru le 31 août dernier :

Ce livre est à destination des enfants, mais franchement il peut être lu avec intérêt de 7 à 107 ans que l'on soit francophone ou anglophone. Pour en savoir plus, voici un article du Maine Libre paru le 31 août dernier :

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir).Vous pouvez aller sur le site des Editions du Tilleul en cliquant ci-dessous. Bonne lecture !

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir).Vous pouvez aller sur le site des Editions du Tilleul en cliquant ci-dessous. Bonne lecture !

Partager cet article
Repost0

La soirée lecture de "lettres de poilus" et l'exposition ont intéressé petits et grands

Publié le par Christine Lerat

Partager cet article
Repost0

Réponse à la devinette de novembre 2014 : le col du Mont Cenis

Publié le

Très étonnant de se retrouver au bord d'un lac plus bleu que bleu à écouter du tango tout en découvrant un jardin alpin ! Hannibal et Napoléon n'ont pas eu cette chance quand ils ont traversé les Alpes... il y a quelques temps.

Très étonnant de se retrouver au bord d'un lac plus bleu que bleu à écouter du tango tout en découvrant un jardin alpin ! Hannibal et Napoléon n'ont pas eu cette chance quand ils ont traversé les Alpes... il y a quelques temps.

Quelques silhouettes résument l'histoire et la richesse de cet endroit.

Quelques silhouettes résument l'histoire et la richesse de cet endroit.

Photos prises en août 2014

Photos prises en août 2014

Réponse à la devinette de novembre 2014 : le col du Mont Cenis

Dans un cadre naturel exceptionnel, le col du Mont-Cenis à 2083 mètres d'altitude se situe au-dessus de la vallée de la Maurienne et du Val de Suse. Il relie Lanslebourg-Mont-Cenis en France à Suse en Italie. Frontière entre les deux pays jusqu'en 1947, date du Traité de Paris, il est désormais intégralement en France. Avec la construction du barrage hydroélectrique du Mont-Cenis, le point de passage le plus haut de la route s'élève à 2094 m, au plan des Fontainettes. La Pyramide, abritant un musée et une chapelle, le jardin botanique alpin, et la proximité du Fort de Ronce en font un lieu d'exploration incontournable et chargé d'histoire en Haute Maurienne Vanoise.

C’est au XIIème siècle que le col du Mont-Cenis et son magnifique lac azur en été se transformant en étendue glacée et sauvage en hiver devient le passage «officiel» entre l’Europe du nord et du sud.

Napoléon, lors de l’un de ses passages, décide de transformer le chemin muletier en route carrossable qui sera terminée en 1810. L’économie de la Haute Maurienne Vanoise est alors florissante et jouit du transit des voyageurs et des marchandises. Le tunnel du Fréjus bouleversera cet équilibre...

En 1947, la frontière entre la France et l’Italie est modifiée par le Traité de Paris qui en repousse les limites tout près de celles séparant les provinces de Savoie Piémont. Le col du Mont-Cenis et de nombreuses fortifications basculent alors sous le drapeau français !

Val Cenis - Haute Maurienne - Vanoise

Publié dans petits coins sympas

Partager cet article
Repost0

Devinette de novembre 2014 : où sommes-nous ?

Publié le par Christine Lerat

Devinette de novembre 2014 : où sommes-nous ?

Voici quelques animaux qui devraient vous aider. Le paysage derrière eux devrait également vous apporter des indices.

Ce n'est quand même pas banal de rencontrer un éléphant, une vache... et une marmotte dans le même lieu. Si je vous dis que deux grands personnages sont également passés par là... Leurs initiales  : H et N.

Je ne vous en dis pas plus. Les férus de histoire-géo ont déjà trouvé, n'est-ce pas ?

Publié dans Devinettes

Partager cet article
Repost0

11 novembre : le temps de la mémoire

Publié le par Christine Lerat

François Béranger vous invite à revivre quelques scènes de la guerre 14 - 18 dans son musée personnel à Saint Calez en Saosnois, pas loin de Mamers (72).

François Béranger vous invite à revivre quelques scènes de la guerre 14 - 18 dans son musée personnel à Saint Calez en Saosnois, pas loin de Mamers (72).

Dédié à Vital Maisan (membre de sa famille), le musée est le reflet d'années de recherches et d'échanges.

Dédié à Vital Maisan (membre de sa famille), le musée est le reflet d'années de recherches et d'échanges.

Pour le découvrir, il suffit de prendre rendez-vous en téléphonant au 06.89.53.35.30

Pour le découvrir, il suffit de prendre rendez-vous en téléphonant au 06.89.53.35.30

Exceptionnellement, le musée sera ouvert toute la journée du 11 novembre 2014. Bonne visite !

Exceptionnellement, le musée sera ouvert toute la journée du 11 novembre 2014. Bonne visite !

Partager cet article
Repost0

Le gaillet jaune teinte certains fromages - Galium verum

Publié le par Christine Lerat

Des touffes jaunes au milieu des herbes ? C'est sans doute le gaillet jaune ou gaillet vrai encore appelé caille-lait jaune. Son nom latin "Galium" dérive de "gala", le lait car les hommes utilisaient les tiges et les feuilles de certaines espèces pour coaguler le lait. En français le terme "gaillet" est une contraction de "caille-lait". Le Gloucester cheese, fromage de nos amis anglais tient sa couleur jaune de la teinture obtenue avec les fleurs. Nos amis d'outre-Manche appelle cette rubiacée : Lady’s Bedstraw.

Des touffes jaunes au milieu des herbes ? C'est sans doute le gaillet jaune ou gaillet vrai encore appelé caille-lait jaune. Son nom latin "Galium" dérive de "gala", le lait car les hommes utilisaient les tiges et les feuilles de certaines espèces pour coaguler le lait. En français le terme "gaillet" est une contraction de "caille-lait". Le Gloucester cheese, fromage de nos amis anglais tient sa couleur jaune de la teinture obtenue avec les fleurs. Nos amis d'outre-Manche appelle cette rubiacée : Lady’s Bedstraw.

La plante est donc dite tinctoriale, sa racine donne une couleur rouge et les fleurs du jaune-orangé.

La plante est donc dite tinctoriale, sa racine donne une couleur rouge et les fleurs du jaune-orangé.

Les feuilles des gaillets sont en verticille, c'est-à-dire disposées sur un même axe autour de la tige. Vous y croyez ? Et bien non, il s'agit de feuilles opposées, sans pétiole, et de stipules parfois eux-mêmes divisées en plusieurs lanières. Histoire de compliquer encore un peu la tâche du botaniste amateur ! D'après la toute dernière édition de "Flora Gallica", Galium verum possède des fleurs jaune vif  et les lobes de la corolle sont à mucron apical mammiforme. C'est pas poétique la botanique ?

Les feuilles des gaillets sont en verticille, c'est-à-dire disposées sur un même axe autour de la tige. Vous y croyez ? Et bien non, il s'agit de feuilles opposées, sans pétiole, et de stipules parfois eux-mêmes divisées en plusieurs lanières. Histoire de compliquer encore un peu la tâche du botaniste amateur ! D'après la toute dernière édition de "Flora Gallica", Galium verum possède des fleurs jaune vif et les lobes de la corolle sont à mucron apical mammiforme. C'est pas poétique la botanique ?

Photos prises à Marchemaisons (61) le 30 juillet 2014

Photos prises à Marchemaisons (61) le 30 juillet 2014

Le gaillet jaune teinte certains fromages - Galium verum
Partager cet article
Repost0

La ronce des rochers n'est pas agressive - Rubus saxatilis L.

Publié le par Christine Lerat

Rubus saxatilis est une petite ronce de 15 à 30 cm de haut, pas méchante du tout. Ses tiges sont plutôt poilues, les rares épines sont toutes fines et faibles.

Rubus saxatilis est une petite ronce de 15 à 30 cm de haut, pas méchante du tout. Ses tiges sont plutôt poilues, les rares épines sont toutes fines et faibles.

On peut les voir ci-dessous sur ce rameau florifère où l'on trouve 5 à 8 fleurs blanches disposées en corymbe.

On peut les voir ci-dessous sur ce rameau florifère où l'on trouve 5 à 8 fleurs blanches disposées en corymbe.

Elles donneront des petites drupes rougeâtres, de véritables petites framboises.

Elles donneront des petites drupes rougeâtres, de véritables petites framboises.

La ronce des rochers n'est pas agressive - Rubus saxatilis L.

Photos prises en juin 2013 dans la réserve biologique domaniale des Deslioures (05) et au hameau des Vincendières (73) en août 2014.

Partager cet article
Repost0

La bruyère à quatre angles se fait une place au soleil au détriment de ses voisins - Erica tetralix

Publié le par Christine Lerat

Cette belle éricacée haute de 30 à 80 cm émet des toxines pour éviter la concurrence (comme les autres bruyères). Elle a des fleurs ciliées, de 5-7 mm, en grelots, rose pâle et un peu plus grandes que chez la bruyère cendrée. Elles sont disposées en bouquet terminal de 5 -12  et fleurit de juin à octobre.

Cette belle éricacée haute de 30 à 80 cm émet des toxines pour éviter la concurrence (comme les autres bruyères). Elle a des fleurs ciliées, de 5-7 mm, en grelots, rose pâle et un peu plus grandes que chez la bruyère cendrée. Elles sont disposées en bouquet terminal de 5 -12 et fleurit de juin à octobre.

Les feuilles, longues de 4 mm, sont en forme de petites aiguilles, nettement écartées de la tiges et ciliées (poilues), par verticilles de quatre c'est-à-dire que les quatre feuilles sont disposées autour de la tige au même étage.

Les feuilles, longues de 4 mm, sont en forme de petites aiguilles, nettement écartées de la tiges et ciliées (poilues), par verticilles de quatre c'est-à-dire que les quatre feuilles sont disposées autour de la tige au même étage.

Erica tetralix est une plante des bois humides, des marais, des bords des fossés et des zones tourbeuses. Elle est disséminée dans l'Ouest, le Sud-Ouest, les Pyrénées, le Limousin et le Centre ; par contre très rare dans le Nord et absente ailleurs.

Erica tetralix est une plante des bois humides, des marais, des bords des fossés et des zones tourbeuses. Elle est disséminée dans l'Ouest, le Sud-Ouest, les Pyrénées, le Limousin et le Centre ; par contre très rare dans le Nord et absente ailleurs.

Dessin de la flore de Coste - Photos prises dans la tourbière des Petits Riaux - 61

Dessin de la flore de Coste - Photos prises dans la tourbière des Petits Riaux - 61

Partager cet article
Repost0

Réponse à la devinette d'octobre 2014 : le chêne !

Publié le par Christine Lerat

Toutes ces feuilles si différentes les unes des autres appartiennent à des chênes. Ils ont été plantés par M. et Mme Jacob dans leur jardin botanique du Bois du Puits à Serigny près de Bellême (61).

Toutes ces feuilles si différentes les unes des autres appartiennent à des chênes. Ils ont été plantés par M. et Mme Jacob dans leur jardin botanique du Bois du Puits à Serigny près de Bellême (61).

Les troncs se révèlent aussi diversifiés que les feuilles. Il y aurait plus de 500 variétés de chêne dans le monde, que ce soit en Chine, en Europe, en Amérique du sud ou du nord. Le genre Quercus se reconnait par son fruit, un akène appelé "gland".

Les troncs se révèlent aussi diversifiés que les feuilles. Il y aurait plus de 500 variétés de chêne dans le monde, que ce soit en Chine, en Europe, en Amérique du sud ou du nord. Le genre Quercus se reconnait par son fruit, un akène appelé "gland".

Réponse à la devinette d'octobre 2014 : le chêne !
Ces photos ont été prises au cours d'une sortie organisée par l'AFFO en septembre 2014 à Serigny et à Marchemaisons en octobre 2013 (montage avec glands).

Ces photos ont été prises au cours d'une sortie organisée par l'AFFO en septembre 2014 à Serigny et à Marchemaisons en octobre 2013 (montage avec glands).

Publié dans Devinettes

Partager cet article
Repost0

Devinette d'octobre 2014 : quel est ce genre d'arbre ?

Publié le par Christine Lerat

Voilà des feuilles bien différentes les unes des autres et pourtant elles sont toutes issues du même type d'arbre, duquel s'agit-il ?

Voilà des feuilles bien différentes les unes des autres et pourtant elles sont toutes issues du même type d'arbre, duquel s'agit-il ?

Indices :

- Ces photos ont été prises dans le Perche

- Il ne s'agit ni de châtaigner, ni de houx, ni de saule...

- C'est un arbre symbole de force, de majesté et de sagesse

Bon, vous avez trouvé ? J'attends vos réponses (en bas de l'article, cliquez sur "commentez cet article").

Réponse dans quelques jours...

Publié dans Devinettes

Partager cet article
Repost0