Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Devinette de janvier 2016 - A qui appartiennent ces tire-bouchons ?

Publié le par Christine Lerat

Devinette de janvier 2016 - A qui appartiennent ces tire-bouchons ?

Il ne s'agit pas de queues de cochon, ni de tire-bouchon à levier... mais d'une plante, laquelle ?

Petit indice : son nom français rappelle un oiseau ou un appareil de levage. C'est fastoche ! J'attends vos propositions.

Toutes mes excuses pour cette photo un peu floue.

Publié dans Devinettes

Partager cet article
Repost0

Le trèfle étoilé a un calice de star ! Trifolium stellatum

Publié le

Le trèfle étoilé a un calice de star ! Trifolium stellatum

Trifolium : trifolié ; stellatum : de la forme d'une étoile. Dans le cas de ce trèfle, c'est le calice qui nous frappe à l'oeil. Ses dents sont allongées et rougissent à maturité, une étoile est née ! Les fleurs rosées sont disposées en tête globuleuse, longuement pétiolées.

Le trèfle étoilé a un calice de star ! Trifolium stellatum

 Les feuilles alternes sont longuement pétiolées. Les trois petites folioles sont en forme de cœur inversé, à extrémité légèrement dentée.

Le trèfle étoilé a un calice de star ! Trifolium stellatum

Le trèfle étoilé est une fabacée méditerranéenne, basse, annuelle, velue poussant sur les champs et les côteaux arides.

Le trèfle étoilé a un calice de star ! Trifolium stellatum

Photos prises dans le sud du Portugal en avril 2015.

Partager cet article
Repost0

Un Pic épeiche dans le jardin - Dendrocopos major

Publié le

Un Pic épeiche dans le jardin - Dendrocopos major

Savez-vous que le Pic épeiche a la langue collante, qu'il peut vivre jusqu'à 11 ans et qu'un mâle non accouplé peut tambouriner jusqu'à 600 fois par jour à raison de 5 à 20 coups de bec par seconde ?

Un Pic épeiche dans le jardin - Dendrocopos major

Toutes ces infos, vous pouvez les trouver sur le super site http://www.oiseaux.net/oiseaux/pic.epeiche.html. Vous pourrez même entendre son cri, celui des oisillons et le tambourinement caractéristique de ce Pic.

Un Pic épeiche dans le jardin - Dendrocopos major

Même si c'est un pic très courant dans la région, ce fut une heureuse surprise de le rencontrer près de la maison (Orne) les derniers jours de 2015. Depuis, il est revenu, sans doute ne vit-il pas très loin... Je devrais dire "elle" puisqu'il s'agit d'une Madame Pic épeiche. En effet, elle n'a pas de rouge sur la tête, la calotte est entièrement noire.

Un Pic épeiche dans le jardin - Dendrocopos major
Partager cet article
Repost0

Le chèvrefeuille entrelacé ou chèvrefeuille des Baléares - Lonicera implexa

Publié le

Le chèvrefeuille entrelacé ou chèvrefeuille des Baléares - Lonicera implexa

Vous connaissez le chèvrefeuille... cette jolie plante que l'on ne peut pas confondre avec d'autres, ses fleurs odorantes sont tellement caractéristiques. C'est une plante grimpante qui joue à se perdre dans les fourrés. Celui qui nous intéresse aime le soleil, l'Europe méditerranéenne, l'Asie Mineure et l'Afrique septentrionale.

Le chèvrefeuille entrelacé ou chèvrefeuille des Baléares - Lonicera implexa

Le chèvrefeuille des Baléares appartient à la famille des caprifiolacées. On le distingue des autres grâce à deux particularités : ses feuilles supérieures sont "connées" c'est-à-dire qu'elles se font face deux par deux comme soudées et ses fleurs jaunes et rougeâtres sont sessiles, sans pétiole, au centre des dernières feuilles.

Le chèvrefeuille entrelacé ou chèvrefeuille des Baléares - Lonicera implexa

Les baies de Lonicera implexa deviendront rouges à mâturité. En France, vous pouvez le découvrir dans les haies, lesbois et les rochers de la région méditerranéenne. Psst : il est interdit de l'introduire en Nouvelle-Calédonie, donc n'en offrez pas un plant à votre belle-soeur qui s'envole pour Nouméa !

Le chèvrefeuille entrelacé ou chèvrefeuille des Baléares - Lonicera implexa

Photos prises au sud du Portugal en avril 2015

Partager cet article
Repost0

Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs

Publié le

Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs
Tous mes voeux pour une année 2016 riche en couleurs

Publié dans Couleurs

Partager cet article
Repost0

Joyeux Noël !

Publié le

Joyeux Noël !

Vous ne trouvez pas que le Père Noël a trop profité du réveillon ?

Photos prises à Bellême (61)

Publié dans petits coins sympas

Partager cet article
Repost0

Réponse à la devinette de décembre 2015 : Mortagne au Perche

Publié le

Réponse à la devinette de décembre 2015 : Mortagne au Perche

C'est dans le jardin public de Mortagne au Perche que l'on découvre cette statue représentant "la métamorphose de Neptune". Je vous laisse le soin de découvrir l'histoire de Neptune se transformant en cheval pour séduire Cérès sur les sites dédiés à la mythologie. Tant que vous êtes en train de surfer, allez faire un tour sur le site Actuacity, et sur le site de l'office de tourisme vous découvrirez l'ensemble des monuments historiques et bâtiments protégés de Mortagne-au-Perche. Quant à  moi, je vous invite à une petite balade pour découvrir un Mortagne au Perche jamais très éloigné de la nature.

Pstt... regardez bien la photo en bas, à gauche, il s'agit d'un seul arbre !

Pstt... regardez bien la photo en bas, à gauche, il s'agit d'un seul arbre !

Depuis la ruelle des fossés, on découvre d'un côté les restes de muraille et de l'autre le paysage percheron.

Depuis la ruelle des fossés, on découvre d'un côté les restes de muraille et de l'autre le paysage percheron.

Petit contraste entre cette fleur à peine éclose et ces arbres dénudés (derrière la mairie) à quelques jours de Noël.

Petit contraste entre cette fleur à peine éclose et ces arbres dénudés (derrière la mairie) à quelques jours de Noël.

Vous remarquerez le pied de Corydale jaune encore en fleur en décembre !

Vous remarquerez le pied de Corydale jaune encore en fleur en décembre !

Un coq, un lavoir, un ruisseau... on comprend. Mais qu'une lanterne chinoise se soit installée dans la Cité d'Alain, voilà une nouvelle énigme à résoudre !

Un coq, un lavoir, un ruisseau... on comprend. Mais qu'une lanterne chinoise se soit installée dans la Cité d'Alain, voilà une nouvelle énigme à résoudre !

Partager cet article
Repost0

Devinette de décembre 2015 : où peut-on voir un poisson près du pied d'un cheval ?

Publié le

Devinette de décembre 2015 : où peut-on voir un poisson près du pied d'un cheval ?

Nous voici de retour dans le Perche. Cette fois-ci il vous faut découvrir une petite ville où un poisson cotoie un cheval (même pas un percheron !). Pour vous aider dans votre recherche, sachez qu'il existe des remparts dans cette cité  et une ruelle secrète qui est qualifiée de "discrète".

Devinette de décembre 2015 : où peut-on voir un poisson près du pied d'un cheval ?

Autre lieu à découvrir dans cette ville : des jardins au pied du rempart. La discrétion est de rigueur dans ce petit coin sympa à découvrir.

Devinette de décembre 2015 : où peut-on voir un poisson près du pied d'un cheval ?

J'attends vos réponses...

Publié dans Devinettes

Partager cet article
Repost0

Scorpiurus Sulcatus - Attention au scorpion !

Publié le

Scorpiurus Sulcatus - Attention au scorpion !

En voilà une petite légumineuse assez étonnante. Ce ne sont pas ses tiges de 10 à 40 cm qui nous épatent ni ses feuilles ni même ses fleurs caractéristiques des fabacées. Non, c'est son fruit.

Scorpiurus Sulcatus - Attention au scorpion !

Cette petite annuelle a des gousses bien particulières. Son nom vient du grec « scorpios », scorpion et de « oura », queue du fait de la forme du fruit. Ne courez pas ! Il n'y a aucun danger, Scorpiurus sulcatus ne pique pas ! Mais reconnaissez qu'on ne voit pas cela à tous les coins de rue.

Scorpiurus Sulcatus - Attention au scorpion !

D’après la flore de la France méditerranéenne, il existe scorpiurus muricatus dans le sud de la France. La sous-espèce sulcatus était naturalisée du côté de Toulon au début du siècle mais les stations semblent avoir disparu.

Scorpiurus Sulcatus - Attention au scorpion !

Photos prises près de Morada et près de Arraiolos - Portugal - en avril 2015

Partager cet article
Repost0

Un liseron qui se prend pour de la guimauve... n'importe quoi ! - Convolvulus althaeoides

Publié le

Un liseron qui se prend pour de la guimauve... n'importe quoi ! - Convolvulus althaeoides

Les magnifiques fleurs roses au centre pourpre de Convolvulus alhtaeoides sont un régal pour les yeux. Ses feuilles rappellent celles de la guimauve, d'où son nom vernaculaire. Chez nous, on l'appelle parfois "Liseron de Provence". L'ensemble de la plante porte des poils raides.

Un liseron qui se prend pour de la guimauve... n'importe quoi ! - Convolvulus althaeoides

De la famille des convolvulacées, la fausse guimauve ne se rencontre qu'en région méditerranéenne en France. Elle feurit de mars à août dans le sud du Portugal au bord des routes, dans les champs cultivés, dans les terrains vagues mais essentiellement sur des terrains arides.

Un liseron qui se prend pour de la guimauve... n'importe quoi ! - Convolvulus althaeoides

Photos prises près de Faro (Portugal) en avril 2015.

Partager cet article
Repost0