La saponaire faux basilic forme des coussinets que l'homme transporte de la montagne dans ses rocailles - Sopanaria ocymoides L.

Publié le par Christine Lerat

Comme beaucoup d'autres plantes montagnardes, Saponaria ocymoides est cultivée dans nos rocailles ou comme plante couvre-sol.

Cette petite caryophyllacée contient de la saponine comme la saponaire officinale mais en moindre quantité. Aussi, ne comptez pas sur elle pour laver votre linge !

Cette petite caryophyllacée contient de la saponine comme la saponaire officinale mais en moindre quantité. Aussi, ne comptez pas sur elle pour laver votre linge !

Les fleurs sont rose pâle, carmin ou carrément fuschia. Appelée encore saponaire de Montpellier ou saponaire en cyme, la saponaire faux basilic présente un calice allongé plus ou moins rougeâtre et glanduleux.

Les fleurs sont rose pâle, carmin ou carrément fuschia. Appelée encore saponaire de Montpellier ou saponaire en cyme, la saponaire faux basilic présente un calice allongé plus ou moins rougeâtre et glanduleux.

Quant aux feuilles, elles ressemblent soi-disant au basilic ce qui leur a valu leur nom.

Quant aux feuilles, elles ressemblent soi-disant au basilic ce qui leur a valu leur nom.

Le terme "saponaire" nous rappelle que ces plantes renferment de la saponine (du latin sapo : savon) faisant mousser l'eau et servant de savon.

Le terme "saponaire" nous rappelle que ces plantes renferment de la saponine (du latin sapo : savon) faisant mousser l'eau et servant de savon.

Photos prises en juin 2013 dans le massif des Ecrins (Hautes-Alpes).

Photos prises en juin 2013 dans le massif des Ecrins (Hautes-Alpes).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article