Une mante religieuse égarée

Publié le par Christine Lerat

Une mante religieuse égarée en Normandie.... Mais non, on en voit de plus en plus. Est-ce un signe du réchauffement climatique? Est-ce parce-que les normands sont accueillants ? Celle-ci s'est posée délicatement sur la fenêtre et s'est laissée prendre en photo comme une star.



On dit que la femelle est si gourmande qu'elle peut croquer son partenaire. Mais savez-vous que celui-ci, même si sa tête a été sectionnée, continue à produire les spermatozoïdes nécessaires à la ponte de 200 à 300 oeufs au cours des mois d'octobre, novembre, décembre ?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article