Le colchique d'automne, arsenic végétal, colchicum autumnale

Publié le

Le colchique d'automne, arsenic végétal, colchicum autumnale

     "Colchique dans les prés fleurissent, fleurissent, 
                                                              Colchique dans les prés, c'est la fin de l'été..."
Cette jolie chanson traditionnelle nous rappelle que le colchique d'automne ponctue de rose lilas les talus et prairies en septembre - octobre. Dans certaines régions on l'appelle dame nue ou safran sauvage ou safran des prés.
Méfions-nous, la belle plante est si toxique qu'on l'appelle aussi tue-loup, tue-chien ou herbe à poux. Il parait qu'en Lorraine, la fleur du colchique était écrasée sur la tête des enfants pour tuer la vermine qui s'y cachait. Médée, la magicienne de renom, fille du roi de Colchide et nièce de Circée, utilisait le colchique dans ses philtres. (Circée : allez voir la fiche sur la Circée de Paris et la Jusquiame noire).

Le colchique d'automne, arsenic végétal, colchicum autumnale

Le colchique est plein de surprises. Il présente un polymorphisme floral : suivant les pieds examinés vous pourrez découvrir trois longueurs différentes de styles (partie effilée qui prolonge l'ovaire du pistil et se termine en stigmate).
Les horticulteurs utilisent la colchicine pour l'amélioration des plantes cultivées. Elle élimine les gènes dominants et double les gènes récessifs, ce qui produit des plantes modifiées et la sélection de nouveaux individus.La colchicine est un poison violent qui est capable de bloquer la division cellulaire. Son action est semblable à celle de l'arsenic, toutefois il est utilisé en homéopathie.


Photos prises en octobre 2009, en avril 2010 à Saint Julien sur Sarthe et en août 2017 dans le Dévoluy

Le colchique d'automne, arsenic végétal, colchicum autumnale
Le colchique d'automne, arsenic végétal, colchicum autumnale
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article