La renouée du Japon (Fallopia japonica) une jolie envahissante

Publié le

La renouée du Japon (Fallopia japonica) une jolie envahissante

Attention aux envahisseurs, voilà la renouée du Japon.

Au XIXème siècle, les jardiniers étaient heureux de compter parmi leurs plantes une Fallopia japonica originaire de Chine, de Corée, du Japon ou de la Sibérie. Depuis elle s'est implantée partout, il est rare de ne pas rencontrer une colonie sur les bords de route. Un seul petit morceau de tige et hop ! Cela lui suffit pour bouturer. L'arracher à la main ? Pas facile, ses rhyzomes sont bien nombreux et enfoncés profondément ; l'arroser de pesticide ? c'est presque mission impossible (suivi sur plusieurs années, interdiction au bord des cours d'eau) et puis c'est pas très écolo comme idée. Finalement, la seule solution raisonnable est de la faucher plusieurs fois par an en prenant garde de ne pas éparpiller les fragments.

La renouée du Japon fait partie des plantes invasives que l'on devrait contrôler bien sérieusement parce-que, là où elle s'installe, plus rien d'autre ne pousse.



Cette plante vivace, grande, vigoureuse fait partie de la famille des polygonacées. Autrefois, les botanistes l'appelaient Reynoutria japonica, maintenant on parle de Fallopia Japonica, Renouée du Japon, Renouée bambou. Ses tiges sont vert- bleuté, souvent rougeâtres et ramifiées au sommet. Les feuilles, ovales à triangulaires, sont assez grandes;

Les panicules de fleurs blanches apparaissent d'août à octobre.

              

Photos prises en septembre 2014 à St Aubin d'Appenai et en septembre 2009 à La Perrière (61)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article