La lysimaque commune ne passe pas inaperçue

Publié le

La lysimaque commune ne passe pas inaperçue


Avec ses hampes fleuries jaune d'or, Lysimachia vulgaris est présente partout en France dans les fossés humides, au bord des étangs, des canaux, dans les marais. Elle est parfois cultivée dans les jardins, comme la photo ci-dessous.

La lysimaque commune ne passe pas inaperçue
Les lysimaques comptent environ 200 espèces dans le monde. Elles font partie de la famille des Primulacées (comme les primevères) et nombre d'entre elles sont cultivées comme plantes à massif. Celle-ci est appelée aussi chasse-bosse, lis des teinturiers, corneille... le nom que je trouve amusant : chasse-querelle des anglais ! C'est Lysimachos, médecin de l'Antiquité qui aurait découvert la plante, d'où son nom.

 
La lysimaque commune ne passe pas inaperçue


C'est une plante tinctoriale : on extrait de la plante une substance colorant la laine en jaune ; les parties souterraines fournissent une teinture brune. Il parait que ses fleurs étaient utilisées pour teindre les cheveux en blond, qui veut essayer ?

La lysimaque commune ne passe pas inaperçue

Photos prises à Saint Julien sur Sarthe en 2009 et à La Fuie des Vignes à Alençon en 2016.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article