Réponse devinette mai 2017 : la grande consoude - Symphytum officinale

Publié le

 

  

 

Utilisée depuis l'antiquité comme cicatrisant, la consoude sert aussi à la consolidation des fractures. On consomme ses racines crues ou cuites, les feuilles servent dans les soupes, à la façon du tapioca. On confectionne des beignets avec ses feuilles. N'exagérez pas car elle renferme des alcaloïdes dangereux pour le foie !

Autrefois, les nourrices utilisaient les racines des "toutes-bonnes" pour soigner les gerçures de leurs mamelons.. Elle est maintenant appréciée comme engrais sous forme de purin. Il parait qu'on peut même teindre la laine grâce à une teinture brune qu'on obtient à partir de ses racines. Alors, qui dit mieux ?

 

Réponse devinette mai 2017 : la grande consoude - Symphytum officinale

Cette borraginacée (famille des pulmonaires, myosotis) présente ses fleurs en cymes spiralées, les plus âgées vers la base, près de la tige, les jeunes encore en boutons, vers la pointe. D'un beau bleu violacé, elles peuvent être rouges, roses ou blanches.La consoude est hérissée de poils raides. Ses feuilles sont épaisses, de forme ovale-lancéolée, longues de 20 à 80 cm ! Ses tiges sont anguleuses et "ailées". La base du limbes des feuilles se prolonge longuement, soudée à la tige qui en paraît ailée.

Réponse devinette mai 2017 : la grande consoude - Symphytum officinale

On l'appelle consoude officinale herbe à la coupure, oreille d'âne, langue de vache, herbe aux charpentiers, consyre, conflée, et Symphytum officinale L. en latin.

Symphytum : souder en grec (allusion aux propriétés cicatrisante de ces plantes)
Consolidare : affermir, consolider en latin qui a donné consoude en français

La consoude pousse pratiquement partout en France, elle aime les sols humides, bords des eaux, prairies, sur sols calcaires comme ici à Saint Julien/Sarthe en avril 2017.

Réponse devinette mai 2017 : la grande consoude - Symphytum officinale
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article