La Parisette à quatre feuilles, l'amie des sorcières - Paris quadrifolia

Publié le

La Parisette à quatre feuilles, l'amie des sorcières - Paris quadrifolia

Au creux des forêts de feuillus la Parisette étale ses 4 feuilles pour attirer le regard du marcheur. La petite baie globuleuse noir bleuâtre est bien tentante mais prenez garde, elle est toxique tout comme le reste de la plante (y compris le rhizome). Gorgée de saponine parisite et de glucosides, Paris quadrifolia provoque des inflammations de l'appareil digestif, détruit l'intestin et raccourcit la vie. Contemplez la belle mais méfiez-vous... les méchantes sorcières ne sont pas loin...

La Parisette à quatre feuilles, l'amie des sorcières - Paris quadrifolia

Autrefois classée dans la famille des Liliacées, Parisette à quatre feuilles fait désormais partie des Mélanthiacées comme le vérâtre blanc.  Elle fréquente de nombreuses régions de France mais ne daigne pas s'implanter ni en Bretagne, ni dans sud-ouest et pratiquement pas dans la région méditerranéenne. On l'appelle parfois Raisin de renard, Etrangle-loup, Herbe de Pâris ou Morelle à 4 feuilles.

La Parisette à quatre feuilles, l'amie des sorcières - Paris quadrifolia

Photos prises dans une tourbière aux Saisies en Savoie en juillet 2016.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article