Fin d'année et voeu d'égoïste

Publié le

Je formule un seul voeu pour 2017, un voeu très égoïste qui ne fait référence ni aux guerres, ni aux famines, ni à la bêtise humaine. Ben non, mon voeu est que l'on retrouve un couteau suisse perdu quelque part dans cet alpage.

Fin d'année et voeu d'égoïste

C'est un banal petit couteau suisse, tout rouge, avec un minimum d'outils : ciseaux, pince à épiler, couteau, tournevis... et tire-bouchon. Avec la loupe et l'appareil photo, c'est l'ustensile essentiel pour tout botaniste.

Fin d'année et voeu d'égoïste

Pas de récompense sonnante et trébuchante pour celui(celle) qui le retrouve, seulement le plaisir d'une randonnée en montagne entre La Rosière et le Col du Petit Saint Bernard. Le ou la veinard(e) pourra découvrir une flore prodigieuse.

Fin d'année et voeu d'égoïste

Et arrivé(e) à la frontière italienne, il ou elle aura le plaisir de faire un câlin au gentil toutou qui accueille les touristes. Ceux-ci sont nombreux et comme chacun pense faire "la" photo du siècle, vous pourrez contempler des familles, des personnes âgées avec bâtons de marche, des bobos en mal de bon air prenant en photo le Saint Bernard et le douanier !

Fin d'année et voeu d'égoïste

Quand vous en aurez eu votre dose, choisissez une direction sur les panneaux ci-dessous. Un conseil : avant de partir, montez sur le sommet de Lancebranlette, vous aurez une vue sur le lac Verney en Italie. On y reviendra... en 2017.

Fin d'année et voeu d'égoïste

Meilleurs voeux à tous les surfeurs du web qui atterrissent sur ce blog ! Que cette année 2017 soit riche en découvertes botaniques et en rencontres sympathiques.

Fin d'année et voeu d'égoïste
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article