La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

Publié le

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

Voici une plante carnivaore qui affectionne les prairies marécageuses, les berges des torrents et les pentes humides des montagnes. On la découvre au-delà de 1200 m, mais ne la cherchez pas en-dehors de la Corse, Pinguicula corsica est casanière, elle reste chez elle, en Corse.

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

De la famille des lentibulariacées, la grassette de Corse ressemble à ses cousines continentales, toutefois les savants nous indiquent que la grassette corse ne possède que 16 chromosomes alors que les autres en comptent 32 voire 64. Ce qui indique qu'elle serait apparu en premier.

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

Les grassettes pallient le manque de nourriture du substrat par leur faculté à "digérer" de petits insectes. Leurs feuilles vert tendre sont couvertes de glandes mucilagineuses qui retiennent les moucherons comme on peut le voir sur la photo suivante.

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

Les fleurs rosées, blanchâtres, parfois violacées portent un éperon de 4-5 mm grêle. Elles fleurissent de mai à juillet suivant leur implantation.

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica

Photos prises dans la forêt de Tassu-Niellu (Corse) en mai 2016.

La grassette de Corse est endémique de l'Ile de beauté - Pinguicula corsica
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article