La fumeterre, une plante de fumée - Fumaria

Publié le par Christine Lerat

La fumeterre, une plante de fumée - Fumaria

Dans le genre Fumeterre - Fumaria, on a beaucoup de choix d'espèces. Ici, je pencherai pour Fumaria capreolata autrement dit Fumeterre grimpante. Mais la Fumeterre des murailles - Fumaria muralis me tente aussi. N'ayant pas un échantillon de la plante sous les yeux, restons-en à Fumaria !

La fumeterre, une plante de fumée - Fumaria

Olivier de Serres, père de l'agronomie française (16ème siècle), disait de cette plante délicate que la sève de la fumeterre faisait pleurer comme de la fumée, de là à l'appeler "Fumée de terre", le pas était vite franchi. 

La fumeterre, une plante de fumée - Fumaria

Du printemps à l'été, les fleurs délicates s'épanouissent laissant apparaître deux petits sépales membraneux bordant la corolle. Les fumeterres sont de couleur blanche à pourpre, ici le blanc, le rose et le pourpre se cotoient. Une véritable aquarelle naturelle.

La fumeterre, une plante de fumée - Fumaria

Les fumeterres seraient bonnes pour le foie. Fumaria était utilisé pour les troubles hépatiques ou vésiculaires. Mais, attention, à forte dose elle est toxique.

Photos prises à Saint Malo en mars 2014 (dans un centre de vacances - Clin d'oeil aux Ginettes).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article