Chlorosplenium bleu-vert ou pézize turquoise : au secours, les martiens débarquent !

Publié le par Christine Lerat

Pour admirer ce champignon il vous faut : du vieux bois, un temps chaud et humide. Pas besoin de bons yeux, sa couleur attire le regard même si la taille des fructifications ne dépassent pas le centimètre.

Pour admirer ce champignon il vous faut : du vieux bois, un temps chaud et humide. Pas besoin de bons yeux, sa couleur attire le regard même si la taille des fructifications ne dépassent pas le centimètre.

Son mycélium colore le bois en vert et il parait que les ébénistes l'apprécient en marqueterie car le pigment (la sylindéine) tient bien à la lumière. Mais il faut que ces artisans l'utilisent assez tôt, avant l'attaque massive du champignon.

Son mycélium colore le bois en vert et il parait que les ébénistes l'apprécient en marqueterie car le pigment (la sylindéine) tient bien à la lumière. Mais il faut que ces artisans l'utilisent assez tôt, avant l'attaque massive du champignon.

Il ne s'agit donc pas d'un extra-terrestre mais d'un champignon non comestible. Photos prises en octobre 2013 à Marchemaisons (61)

Il ne s'agit donc pas d'un extra-terrestre mais d'un champignon non comestible. Photos prises en octobre 2013 à Marchemaisons (61)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article